Westeros

Westeros est une activité récréative de type Grandeur Nature librement inspirée de l’œuvre de Georges R. R. Martin
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Narration - 2e activité Westeros

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Narration - 2e activité Westeros   Lun 20 Oct - 20:45

Bonsoir à toutes et à tous,


Premièrement, je tiens à m'excuser du retard dans la parution de ce bilan. Plusieurs facteurs m'ont ralenti dans ma tâche et, bien que je sois heureux de vous offrir un récit de qualité plutôt qu'une histoire écrite à la hâte, je me rends bien compte que j'aurais dû les prévoir afin de ne pas annoncer une publication si précoce.

Deuxièment, j'espère que cela ne vous empêchera pas d'apprécier la lecture de ce bilan. Il est clair que j'apprécie à l'avance tous les commentaires que vous pourrez m'envoyer sur ce texte.

Bonne lecture,

Frédérick Brousseau-Gauthier, organisateur-responsable

____________________________________________________________________

WESTEROS
Bilan de l’activité des 4 et 5 octobre 2008



Note de l’auteur : La première partie de la narration a eu lieu non pas durant l’activité des 4 et 5 octobre 2008, mais avant celle-ci sur le forum Westeros. Comme elle fait le lien entre les deux dernières activités, j’ai cru bon de l’inclure à des fins de compréhension. FBG

Narration :

Suite à la sanglante bataille du Trident, le vainqueur, Dankrad Martell, retourna à Port-Réal pour recevoir la bénédiction du conseil restreint afin d’être nommé Main du Roi. Grâce à la supériorité martiale dont lui et ses troupes avaient fait preuve, aucune des maisons rivales ne voulut reprendre la lutte armée et des pourparlers eurent lieu entre les différents seigneurs afin d’arriver à un accord de paix.

Toutefois, ceux-ci avortèrent par la faute d’un nouveau venu : l’Archi-tyran Émérius Stark. Celui-ci venait d’être libéré des geôles de la grande septonne, chef religieuse de Westeros, où, accusé d’hérésie, il avait passé la majeure partie du conflit. Il en était sorti en jurant de se venger d’elle et de ses alliés. Ses alliés, c’étaient les Martell.

L’occasion d’assouvir son désir de revanche se présenta lorsqu’il fut convoqué à une rencontre secrète à laquelle prenaient part Sophios Arryn et Dunkan Lannister. Le but de celle-ci était de former une alliance pour renverser la nouvelle Main du Roi. Après de rudes négociations, ils arrivèrent à un accord.

Cette nouvelle force alliait trois des cinq plus grandes armées du royaume. De plus, comme les Greyjoy avaient grandement souffert de leur défaite au Trident et étaient plus ou moins relégués au titre de pouvoir secondaire, elle pouvait espérer vaincre l’armée de Dankrad Martell.

Cependant, lorsque vint le temps de rassembler les troupes pour partir au combat, les Arryn prétextèrent des troubles internes et ne se joignirent pas à l’alliance, laissant les Lannister et les Stark seuls face à leur ennemi.

***


Dankrad Martell, conscient de la révolte des autres seigneurs, positionna ses troupes à Harrenhal, position dominante de la région, et y attendit les premiers mouvements de ses adversaires. Il reçut alors la visite impromptue d’une délégation de paladins des Sept, envoyés par la grande septonne, qui l’avertirent de la présence impure au Trident de cultistes d’une religion rivale. Ayant d’autres soucis en tête, il les renvoya brutalement.

Or, pendant ce temps, Mélisandre d’Ashai, grande prêtresse de R’hollor, fit son apparition à Vivesaigues, où étaient retranchés les Lannister. Elle proclama que son dieu avait choisi un élu, quelqu’un qui serait capable de repousser les démons et d’étendre la lumière sur les terres des hommes. Cet homme, c’était Dunkan Lannister.

Le conseil restreint de Port-Réal, dont faisait partie la grande septonne, vit d’un très mauvais œil la conversion des Lannister, puis des Stark, à ce nouveau culte. Il dépêcha donc son émissaire, un homme du nom de Sarin Telanis, à Harrenhal afin de convaincre les Martell de se rallier à l’étoile des Sept. Toutefois, l’arrogant nobliau ne fit qu’envenimer la situation en arrangeant le meurtre du banneret Martell pour prouver son point. Il fut alors jeté dans un profond cachot d’Harrenhal, puis exécuté par un garde exaspéré par ses insultes.

***

Bientôt, Harrenhal fut assiégée par les forces combinées des Lannister et Stark. Plus nombreux que leurs adversaires, ils montèrent à l’assaut de tous les côtés à la fois, utilisant des échelles pour passer par-dessus les murs de la forteresse. La garnison fut massacrée et seul Dankrad Martell accompagné par quelques hommes parvint à s’échapper. Dans sa fuite, il tomba sur les paladins des Sept. Ils décidèrent de se joindre à eux, n’ayant plus rien à perdre.

Le corps de Sarin Telanis fut retrouvé par les soldats Lannister et transporté à Vivesaigues. Là, Mélisandre d’Ashai démontra la vrai étendue des pouvoirs conférés par R’hollor en le ramenant à la vie.

Alors que les troupes Stark campaient autour de Vivesaigues, les Martell et leurs alliés décidèrent de lancer un raid contre la ville. Les défenseurs, pris par surprise, n’avaient pas le temps de fuir vers la citadelle où se trouvaient leurs alliés Lannister. Ce fut Émérius Stark qui gagna le temps nécessaire à sa troupe pour se mettre en sûreté en combattant plusieurs attaquants à la fois.

Dankrad Martell et ses troupes réussirent à enfoncer les portes de la citadelle, mais que pour trouver à l’intérieur un ennemi regroupé et prêt à contre-attaquer. La bataille demeura incertaine jusqu’au moment où deux des trois paladins furent occis. Les assaillants perdirent alors courage et ceux qui ne fuirent pas partagèrent le même sort.

Le paladin restant, nommé Victorin, fit alors de nouveau face à Émérius Stark. Ce dernier, ayant été protégé de la mort par les pouvoirs de Mélisandre, était accompagné de son lieutenant Morthol. Victorin, une prière destinée aux Sept sur les lèvres, fit chanter sa grande épée dans l’air en la dardant vers ses ennemis, son grand bouclier protégeant son flanc. Le seigneur Stark et son acolyte se ruèrent vers le paladin avec toute la furie dont ils étaient capables : ce fut un véritable déluge de lames.

Néanmoins, le pouvoir de R’hollor n’était pas le seul à l’œuvre, et Victorin survécut à plusieurs coups qui auraient dû lui être fatals. Il blessa même Morthol, ce qui fit se détourner Émérius. Mais Victorin vit que la bataille était d’avance perdue : déjà d’autres soldats Stark accouraient vers le combat pour défendre leur seigneur.

Il abandonna alors toute dignité et fuit dans le but d’aller chercher des renforts de son ordre.

Dans la forêt qui se dresse près de Vieilles-Pierres, les fuyards Martell rencontrèrent les Greyjoy. Ceux-ci, trop peu nombreux pour attaquer les forces combinées d’une ou l’autre des alliances, étaient restés passifs. Dankrad Martell fit alors un marché avec eux et les convainquit de se battre à ses côtés. Sachant qu’on le traquerait, il dressa une embuscade à ses poursuivants et attendit qu’ils se montrent.

Dunkan Lannister et Émérius Stark, de nouveau victorieux, ratissèrent les bois dans le but d’éliminer toute résistance et tombèrent dans le piège qu’on leur tendait. L’avant-garde conduite par Dunkan fut complètement massacrée et alors avant que le reste de l’armée puisse intervenir, deux nouveaux paladins arrivèrent sur les lieux.

L’élu de R’hollor affronta seul les paladins et réussit à en abattre un. Il fut séparé du deuxième par le courant de la mêlée : Émérius avait rallié l’arrière-garde et la menait à la rencontre des forces Martell et Greyjoy. Ceux-ci, n’ayant pas prévu l’arrivée si rapide de ces nouveaux ennemis, furent pris de court et battus. Le dernier paladin fut alors achevé par les hommes d’Émérius.

***


Ayant désespérément besoin de refaire ses forces, Dankrad Martell mena ses troupes épuisées et démoralisées vers Vivesaigues abandonnée. Là, ils profitèrent du fait que leurs ennemis s’étaient dirigés vers Harrenhal et subissaient les raids répétés des Greyjoy pour se refaire des forces.

Mais le repos ne fut pas de longue durée. Il fut décidé que les Stark pouvaient tenir Harrenhal seuls contre les Greyjoy, et Dunkan Lannister emmena ses troupes à la reconquête de Vivesaigues. Après une résistance héroïque de la part des soldats Martell, la ville tomba et la bannière au lion flotta à nouveau sur les remparts du château.

Sarin Telanis, qui était en fait le maître de la Guilde des Navrés, profita de la déconfiture des Martell pour se venger d’eux. Il employa un homme répondant au nom de Loki et lui donna la mission d’assassiner Dankrad Martell. Celui-ci se fit passer pour un marchant d’artéfacts et offrit un collier au seigneur. Au moment où celui-ci le passait à son cou, Loki prononça les paroles « Je suis navré ». Dankrad se piqua sur les aiguilles empoisonnées du collier et en mourut.

Les Martell et leurs alliés Greyjoy, désemparés par la mort du seigneur, durent trouver une nouvelle stratégie afin de faire tourner les évènements en leur faveur. Sachant qu’ils ne pouvaient vaincre l’alliance ennemie dans une bataille rangée, étant trop peu nombreux, ils décidèrent de diviser leurs adversaires.

Les Greyjoy lancèrent ainsi plusieurs raids sur Harrenhal, dont le but était de garder l’attention du seigneur Émérius tournée vers la défense de sa forteresse. Étant ainsi occupé, il ne put faire parvenir des renforts aux Lannister, assiégés dans Vivesaigues par les Martell. C’est ainsi qu’au troisième assaut, ils réussirent à prendre la citadelle.

***


Afin de célébrer leur première victoire depuis ce qui semblait être une éternité, les nouveaux maîtres de la ville décidèrent d’organiser un tournoi en leur honneur. Plusieurs champions y participèrent, et même, fait étrange, les seigneurs Dunkan Lannister et Émérius Stark, qui, incognito, réussirent à gagner le tournoi au nez et à la barbe de leurs adversaires.

C’est peu après ce tournoi que Jon le Pourpre, capitaine de la Garde de la Nuit, sollicita une audience auprès des seigneurs. Il leur donna des nouvelles sur la guerre contre les Autres qui se déroulait le long du mur, au septentrion. Les créatures des ténèbres avaient désormais acquis une résistance aux armes ordinaires et ne pouvaient plus être détruites que par celles en acier Valyrien, un métal enchanté que l’on ne trouve plus que par fragments.

Les seigneurs se mirent donc à la recherche de ces morceaux d’acier Valyrien. Malheureusement pour eux, les Greyjoy tombèrent en premier lieu sur un Autre et furent taillés en pièces. Les Stark, eux, eurent plus de chance et rencontrèrent Menros, dit l’Étoile d’argent, qui accepta de leur céder le métal précieux, reconnaissant qu’ils étaient des combattants dignes de ce nom après les avoir vu exterminer un groupe de Martell.

Ce fut Émérius Stark qui, le premier, fit forger une arme d’acier Valyrien. Grâce à elle, les Stark purent vaincre l’Autre en maraude.

***


Le lendemain à l’aube, Stark et Lannister attaquèrent le campement où s’étaient regroupés Martell et Greyjoy. La bataille fut brêve et décisive : loup et lion en sortirent une fois de plus victorieux, confirmant leur suprématie sur les autres maisons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://westeros.forumsactifs.com
 
Narration - 2e activité Westeros
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baisse d'activité du roi des voleurs
» Rapport d'activité : "Biker des enfers"
» Procès du 1er juillet 2011 [Narration]
» [Résumé des activités des Griffes de l'année 299 à 300]
» Baisse d'activité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Westeros :: Messages Importants-
Sauter vers: