Westeros

Westeros est une activité récréative de type Grandeur Nature librement inspirée de l’œuvre de Georges R. R. Martin
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Récit de la dernière activité

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Récit de la dernière activité   Mar 3 Juin - 17:21

Les hostilités ont débuté dans le royaume de Westeros. Les cinq grandes familles ont chacune assemblé leurs forces et ont marché à la rencontre des leurs adversaires, malgré les tentatives du conseil restreint afin de conserver la paix. Le trident a donc servi une fois de plus de champ de bataille aux querelles intestines des seigneurs de Westeros.

Forts de leur titre de Main du Roi, les Lannister arrivèrent les premiers de l’Ouest et s’emparèrent de la redoutable forteresse d’Harrenhal, qui constitua leur base d’opération dans toute la région du Trident.

Le seigneur Dunkan bénéficiait dès le départ de l’avantage de sa puissante alliance avec les Stark, négociée plusieurs mois avant le début de sa campagne. Il pouvait donc se déplacer sans presse, sachant que ses ennemis étaient pris entre lui et ses alliés.

Toutefois, l’étau allait être brisé par un raid inattendu du seigneur Guyntax sur le Neck, position que tenait l’ost Stark. Bien que l’efficacité de l’attaque ait été largement réduite par le manque d’organisation des Greyjoy, qui négligèrent toute stratégie au profit de leur haine ancestrale envers les gens du Nord, elle envoya néanmoins un message clair à l’alliance, la partie ne se gagnerait pas facilement.

Les Arryn, descendus de leurs montagnes de l’Est, gagnèrent Vivesaigues, ville située au cœur du trident. Leurs effectifs réduits ne leur permettant pas de se lancer dans une guerre d’usure, ils envoyèrent des émissaires vers les Vieilles Pierres, tête de pont des Greyjoy sur le continent. Les émissaires du sire Sophios furent bien reçus : on avait besoin d’assurer ses arrières, et un allié comme les Arryn n’était pas à négliger.

Pendant ce temps, l’alliance du Nord et de l’Ouest était mise à mal par l’arrivée par le Bief des troupes de la cinquième et dernière maison, les Martell. Ceux-ci assiégèrent la forteresse d’Harrenhal et la conquirent facilement face à la garnison Lannister qui ne s’attendait pas à une telle attaque. Le sieur Dankrad ne s’y éternisa cependant pas, sa soif de conquêtes l’amenant à partir sitôt la forteresse tombée.

Il fut cependant intercepté par le seigneur Dunkan, qui averti de l’attaque sur Harrenhal, avait rebroussé chemin afin de sauver la forteresse. Un face à face violent entre les deux nobles s’ensuivit, dont le résultat fut la reconquête de Harrenhal par les Lannister et le départ des Martell pour Vivesaigues.

Le sénéchal de l’armée Stark, Trokell Snow, était inquiété face à ces évènements. La nouvelle alliance des Arryn et des Greyjoy menaçait gravement sa position et la retraite forcée des Lannister, qui devaient d’abord sécuriser leurs arrières, le laissait seul face aux deux maisons coalisées contre lui. Il décida donc d’abandonner le Neck, et de se diriger plein sud sur Vivesaigues, chargeant un messager d’avertir le seigneur Dunkan afin qu’il puisse prendre leurs ennemis à revers.

Le messager fut chanceux, le seigneur Lannister reçu donc la missive et agit en conséquence. Il rassembla ses troupes et se dirigea vers le point de rencontre.

Cependant, Dankrad et les Martell atteignirent Vivesaigues avant les Stark et Lannister. Ils trouvèrent la ville pleine de soldats Arryn et Greyjoy qui se préparaient à attaquer le Neck.

La rencontre entre les seigneurs Dankrad, Guyntax et Sophios fut suivie de négociations difficiles, les ambitions conquérantes des Martell animant un peu trop les fougueux Greyjoy au goût des minutieux Arryn, qui voulaient à tous prix éviter de répéter le scénario du raid manqué sur le Neck.

Les discussions furent coupées court par l’attaque des forces coalisées des Lannister et des Stark. La bataille fut sanglante et l’assaut ne fut repoussé qu’in extremis par les soldats de Dankrad. C’est en combattant au coude à coude avec les Greyjoy et Arryn que les Martell furent acceptés au sein de la coalition.

Après la bataille, et pendant que les deux alliances soignaient leurs blessés, apparut un personnage qui acquit rapidement une effrayante réputation au sein de la population. Son nom, nul ne le connaissait, mais tous l’appelaient La Montagne en raison de sa taille et de sa force. Ce personnage sinistre profitait du chaos engendré par la guerre afin de piller et de tuer ceux qui ne s’écartaient pas assez vite de son chemin. Il fut défait en combat singulier par le capitaine de la garde Arryn Myrkélinos. Heureux d’avoir été émancipés du joug de La Montagne, plusieurs dizaines de villageois se rallièrent à l’étendard Arryn.

S’en suivit une guerre de positions, où l’alliance du Nord et de l’Ouest tentèrent de conserver Harrenhal tout en attaquant Vivesaigues. Les manœuvres réussirent au départ, mais Dankrad mena les Martell assiéger de nouveau la forteresse Lannister et, après d’âpres combats gagnés de part et d’autre, à la prendre d’assaut.

Alors que Stark et Lannister semblaient en mauvaise posture, un émissaire du conseil restreint se présenta à Vivesaigues et demanda à parler aux cinq seigneurs. Il leur apprit que des brigands avaient violé la sépulture du roi Aerin II Targaryen et en avaient entre autres emporté deux artéfacts magiques. Entre deux propos méprisants, il chargea les seigneurs de récupérer ces objets et de les lui ramener.

Dunkan Lannister, voyant une opportunité de reprendre l’avantage dans une guerre qui tournait mal pour lui, consacra l’ensemble de ses forces à la recherche des dits artéfacts. Après une quête longue et ardue, il finit par les retrouver tous deux, et les rapporta à l’émissaire, qui lui remit en guise de récompense un pendentif enchanté qui assurait la protection de son porteur.

La nouvelle que le seigneur Lannister, porteur d’un objet d’une grande puissance, marchait sur Vivesaigues se répandit comme un feu d’herbes sèches. Les citadins lui ouvrirent sans résistance les portes de la cité, que les forces Arryn avaient désertée pour rechercher les artéfacts Targaryen. Lui et ses alliés Stark s’installèrent donc et se préparèrent à l’arrivée des forces ennemies.

Elles ne furent pas longues à arriver. La masse des villageois ayant rejoint les Arryn suite à la mort de La Montagne firent hésiter les Stark qui parlèrent de fuite et de reddition. Dunkan, décidant qu’il ne pouvait se fier à ses alliés, ordonna aux Lannister d’exécuter les Stark.

Dans le chaos qui s’ensuivit, les Arryn, Greyjoy et Martell forcèrent les portes de la ville et massacrèrent sans peine les Lannister épuisés de leur combat contre les Stark. Alors que l’alliance avait vaincu, Sophios et Guyntax tournèrent leurs armes contre les Martell qui, ayant anticipé la manœuvre, prirent la fuite, et comme on le découvrit plus tard, avec le pendentif enchanté.

Les Greyjoy et les Arryn consolidaient leur victoire à Vivesaigues quand ils reçurent la visite d’un membre de la Garde de la Nuit. Celui-ci avait quitté son poste à la frontière du septentrion afin d’avertir les seigneurs d’une incursion des Autres, créatures maléfiques d’entre la vie et la mort.

Alors que le Garde donnait ses explications aux seigneurs, les Autres sortirent des ténèbres et, sans un son, tirèrent leurs armes hors de leurs fourreaux et commencèrent la boucherie. Une fois les résistants exterminés, les Autres disparurent dans les ténèbres.

Une traque s’organisa alors. Une douzaine d’Autres erraient dans le noir et il y eu plusieurs escarmouches entre les chasseurs et les créatures, les petits groupes étant passés au fil des épées de givre des Autres alors que les grands les taillaient en pièces. Ce fut finalement les hommes qui vainquirent ayant mis leurs différents de côté devant la menace commune.

Mais l’union ne dura pas et les rivalités refirent rapidement surface. Cependant, Sophios Arryn, réalisant que l’abandon de l’alliance avec les Martell au profit de celle avec les Greyjoy était une erreur, renoua avec Dankrad et expulsa Guyntax de Vivesaigues.

Le dernier changement d’alliance eut lieu peu après, alors que Dunkan Lannister et Sophios Arryn signèrent un traité qui les liait nonobstant tout évènement pouvant avoir lieu par la suite. Les Greyjoy et les Stark, réalisant le péril auquel ils faisaient face, s’unirent et en appelèrent à leurs guerriers restés en garnison au Neck et à Vieilles Pierres.

Les armées des cinq maisons se livrèrent bataille dans les plaines du Trident. Sans surprise, le combat tourna en faveur de la triple alliance des Arryn, Martell et Lannister, plus nombreux et mieux équipés.

Pourtant, le combat n’était pas fini, Dankrad Martell, réunissant autour de lui ses troupes, encercla les survivants Arryn et Lannister afin que sa maison réclame la victoire pour elle seule. Il réussi dans son assaut, ce qui le confirma dans la position de force qu’il venait d’acquérir vis-à-vis tous les autres seigneurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://westeros.forumsactifs.com
 
Récit de la dernière activité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]
» La Dernière Maison Simple (carte)
» Baisse d'activité du roi des voleurs
» Rapport d'activité : "Biker des enfers"
» Morgenstern - L'étoile du matin, la dernière étoile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Westeros :: Hors-Jeu :: Univers-
Sauter vers: